lundi 1 décembre 2008

égotrillons des pluriscèses

Dans une métaphore tout à fait personnelle et d'une poésie assez formidable, je dirais qu'une page a été tournée, mais pour une fois c'est pour mieux écrire sur de nouvelles. Il y eut un soir, il y eut un matin. Troisième coeur.



sonnet achevé

J. à J., août 2008


Pourquoi m'as-tu donné comme une autre aube claire
Ta main, ta peau, ce soir-là, et les soirs d'après
Trois puis sept fois, vis-tu dans ces soirs que je serre
Un avant-goût, un goût, ou plusieurs jamais


D'ailleurs je ne demande pas pourquoi, moi-même
N'ai jamais de pourquoi, est-ce que je saurais
Pourquoi à toi aussi j'ai répété je t'aime
Ou pourquoi j'ai pleuré de savoir que c'était


Tout ce que je pouvais écorcher de palpable
Des cendres que n'a pas créées le périssable
Oui, j'ai pu de mes mains faire des non-adieux


30 novembre


Depuis que je n'ai plus ce serrement de toi
Je n'ai su retrouver ce que j'aimais en moi
Demain peut-être je sais l'ennui, pour le mieux.


1 commentaire:

Black Sharne a dit…

Voilà, donc, j'ai oublié de te dire que j'avais grave kiffé, qu'avec le rythme de ton poème on est artistiquement ballotté en tout sens, mais genre de façon précise et voulue, avec les césures de vers impromptues et all that jazz, tout ce qui fait que dans la forme, on prend beaucoup de plaisir à te lire, et dans le fond, on est touché, on ressent un pincement de tristesse, de regret, de questionnement, de nostalgie et d'impuissance, avec un petit côté romantique qui ne peut que parler à mon misérable petit coeur de femelle jeune et niaise et donc oui, au fond, nostalgie, et pis ça tangue, comme sur une petite barque lancée sur la mer dans aucune direction précise, sans provisions, sans eau à bord, et un voyageur qui ne s'inquiète pas parce qu'après tout il fait beau et tout est calme et il a oublié ses rames donc que veux-tu qu'il fasse, il n'a plus qu'à accepter, et laisser les choses aller.

Voilà!

La prochaine fois, j'essayerai d'écrire un commentaire qui part encore plus dans tous les sens, c'est mon nouveau défis.

Te kiflol. <3