jeudi 13 septembre 2007

Panélégyrique

C'est bien la khâgne, les profs sont juste assez intéressants pour qu'on s'endorme pas, et largement assez lents pour qu'on ait le temps de s'occuper en poétisant distraitement. Dernière production donc : un petit sonnet terminé en une dizaine de jours.

Comme j'étudie dans la seule filière où l'on entend le terme "hapax" plus de cinq fois par semaine, je connais tout bien par c
œur les codes de la versification et donc je sais que c'est un sonnet semi-shakespearien en alexandrins mais à tercets irréguliers à rimes alternées et embrassées dont la dernière masculine augmentée et la dernière féminine équivoquée et rimes brisées suivies. Et quand on sait ça, on est vachement content.

Non sérieusement, je l'aime bien ce sonnet, il a un système de sons, de rimes, de rythme et de jeux de mots particulièrement abouti, j'en suis plutôt fier.


Panélégyrique

Si la plainte est facile, l'élégie l'est moins.
Vos larmes versatiles vaudraient Lamartine
Quand son mal émouvant s'entremêle en collines
Tout en chateaubriant sur les vallons au loin ?

Ce qu'hélas votre peine à peine scandée tresse,
Lorsque votre cœur saigne un lyrisme estrophié,
C'est couché par écrit, ou plus souvent rampé,
Qu'on le trouve fleuri aux lieux où l'idée cesse.

Pérennité volage de vos pâles nuits,
Irréparable outrage aux cimes des abîmes,
Dans pas un des neuf cercles votre œuvre ne luit ;

Face aux Ennuis des siècles vous n'êtes qu'ennui ;
Aux pensées exotiques vos fleurs bleues s'abîment ;
Vos artistocratiques vues font qu'on vous fuit.

7 commentaires:

Levia a dit…

Je l'aime bien aussi mais je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi le message ^^ Tu m'en parleras mieux? :p
"Et quand on sait ça, on est vachement content." MDR XD

Ewan a dit…

Moi je déteste les rimes embrassées et je déteste le mot "abîme" dans les poèmes. Et je déteste les sonnets contemporains.

Et je déteste généralement toutes les rimes contemporaines.

Rah je suis tellement plein de haine furieuse.

Jilian a dit…

Et moi je te déteste. Objectivement, il est beau, ce sonnet.

Ewan a dit…

Si tu prends une vieille quadra refaite à qui on a fait de beaux yeux et une bouche parfaite et un nez bellement courbé comme on en a vu 100 000 tu peux dire aussi : "Elle est belle, objectivement." La beauté objective Jilian... La beauté objective abruti !!!!

Jilian a dit…

Ahaha, là par contre je te retrouve, je t'aime :)

Black Sharne a dit…

Ouin Jilian, câlin! V'là que je peux me connecter après tant de semaines éloignée du monde et v'là t'y pas que personne n'est là.

Tu sais quoi Jilian, mes clopes sont plus belles que tes clopes de pétasses. (C'est pas moi qui l'ai dit c'est ton pote le gay-feinteur [il feinte parce que c'est un faux hétéro])Moi, c'est des japonaises, hahahaha! 'Sakura' qu'elles s'appellent!

Ah, comme je me sens conne.

A part ça, moi je trouve que ton sonnet est agréable à l'oreille, comme tous ceux que t'écris (sans vouloir te faire péter les chevilles), donc ça me plaît, mais je m'y "abîme"rai les neurones plus tard, hein, parce que là j'ai rien calculé (enfin si mais pas tant) Ca coulisse gentiment à l'oreille, you know what I mean?

Sinon, je vais voir le pédé bientôt (genre après-demain ou après après demain). Et ah tiens, je vais essayer d'avoir des places pour l'autre pédé demain. (A ce propos, faut que je te montre un truc)

Et tu sais quoi??? Poppy, celle qui a écrit Sang d'Encre (que t'as encore jamais eu l'occasion de lire, hahuhahu - Là c'est Béren qui l'a récupéré), ben je suis en train de lire son bouquin le plus connu, Le Corps Exquis. --

C'est une HORREUR!

C'est horriblement affreux, immonde, répugnant, vomitoire, dégueulasse, bah, bah, baaaaaaaaaaaaaah! En fait c'est l'histoire d'un pédé, tueur sanguinaire et nécrophile, et d'un autre, tueur sanguinaire et cannibale (à ce que j'ai compris) et d'une gentille et poignante (haha!) love story entre eux. Je pense que je n'avais pas encore lu de descriptions aussi gerbante de toute ma longue et misérable vie. Tout à l'heure dans le rer, je crois que j'ai pâli et arrivé à un moment donné j'ai dû fermer le bouquin en le claquant, avant d'avoir des haut-le-coeur, tellement page après page, ça devenait insupportablement glauque et répugnant. Et je crois que j'ai commencé à ressentir des pulsions de serial-killeuse nécrophile!!!!!!!!!!!!!!!!! (Je deviens donc dangereuse pour la société, est-ce que ça pourrait attirer les gens et faire un scandale sur mon blog? Oui, oui, oui!!!!!!!!!!!!!! Nécrophile, j'ai dit: "NECROPHILE"!!!!!! Ohé?!)

Bon, je crois que je t'ai tout dit. (Que diantre, ceci aurait pu être un post sur mon propre site, mais quel gâchis.)

Te fais de gros bisouuuuuuus, et te quitte sur un grand "Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilll" <3 (et ses joues imberbes, c'est d'ailleurs pour ça qu'il t'attire, abjecte canaillou! Zoubizou!!!

Jilian a dit…

Blacky> ne méprise pas trop les Vogue, elles sont plein d'avantages. Genre que t'es sûr de pas devenir accro à moins de cinq paquets par jour, genre que Catherine Deneuve en fume, genre aussi que ça soulève toujours plein de discussions amusantes en soirée, et genre que c'est quand même la classe, ça prolonge le geste et tout, moi je trouve ça beau (bien que pédé). Mais je veux bien voir tes clopes de cerisier pour le fun. (De toute façon le japonais c'est démodé, le fashion est coréen maintenant, sache-le.)

Quant à Poppy, je lirais bien son Cadavre Exquis maintenant que tu m'en parles (je me spécialise ces temps-ci dans les bouquins pédophiles ou SM, autant continuer plus loin) (d'ailleurs ce serait marrant que ça réveille en moi des pulsions nécrophiles, histoire d'avoir la totale \o/)

Ewan> au fait, j'avais oublié de te répondre, mais ce sonnet n'est pas un archaïsme surfait, ou alors bien surfait.
Non mais c'est quoi, ton style de poésie contemporaine, avec autant de haine furieuse ? :p