samedi 11 août 2007

Sunny, one so true, i love you

« N'était-il pas écrit que le soleil détourne notre attention des choses intellectuelles vers les choses matérielles ? »

Dimanche dernier, 5 août, je me prélassais sous un soleil enfin digne de figurer dans le ciel d'un 5 août, étendu sur ma terrasse avec La Mort à Venise, et je ressentais enfin ce que j'attends de ressentir toute l'année, et ce que j'aurais dû ne cesser de ressentir ces mois-ci, et ce que j'ai cessé de ressentir dès le lendemain, novembre demeure au pouvoir depuis fin avril.

Cette reposante tranquillité lorsqu'on s'allonge dans la chaleur,
lorsque tout l'air
et toute la vie
se prélassent, une douce senteur de surchauffe accompagnant
le silence paisible...
Le corps est tout à fait détendu, à peine présent,
soulevé par les rayons ; et en lui sommeille
une surexcitation contrôlée, une envie bouillonnante de tout à la fois,
et c'est un tel délice de l'évanouir dans tout ce calme,
de l'estomper pour s'évanouir à son tour, et
plus rien que le soleil.
C'est à la fois nostalgie des étés d'enfance, et abandon sans lendemain,
trêve sincère de l'immédiat, et trêve depuis les anciennes trêves,
souvenir à la surface et sérénité soudaine et suffisante ;
et l'on ne craint même que vaguement le coucher, puisqu'il reviendra...
Plus rien n'est rien et puis pourquoi, quoi d'autre :
plus rien que le soleil.

« Alors il avait parfois l'impression d'être transporté dans une région élyséenne, aux confins de la terre, là où une vie de béatitude est réservée aux hommes, où il n'y a ni neige, ni frimas, ni tempêtes, ni torrents de pluie, mais où Okeanos laisse toujours monter la douce fraîcheur de son souffle et où les jours s'écoulent dans les loisirs délicieux, sans peine, sans lutte, entièrement voués au soleil et à son culte. »

Et c'est ce sentiment que j'attends l'an durant,
c'est lui que novembre a volé en revenant.

(La Mort à Venise, chapitre IV)

2 commentaires:

Black Sharne a dit…

Trop qu'c'est vrai.

Levia a dit…

Hey t'es parisien, c'est normal qu'a pas de soleil ^^ Pas comme à Marseille! (non, enfin, il fait un peu froid ici aussi...)